Retour au blog
Résister à l’économie de l’attention grâce à la veille stratégique et aux rencontres de synthèses

08 mars 2022 Résister à l’économie de l’attention grâce à la veille stratégique et aux rencontres de synthèses

Nous sommes de plus en plus épuisés et nous passons de plus en plus de temps devant nos écrans. Les statistiques le démontrent, en 2022, les taux de burn-out chez les travailleurs sont sans précédent. À travers le monde: 81% des travailleurs sondés dans le cadre de l’étude Pulse of Talent 2022 de la firme Ceridian disent avoir vécu un épuisement professionnel dans la dernière année et 35% des 7000 répondants au sondage mené dans 7 pays de l’OCDE disent avoir ressenti des «symptômes extrêmes». Le principal problème : nous sommes engloutis dans l'économie de l’attention.

L’expression « économie de l’attention » a été inventée par l’économiste et psychologue Herbert A. Simon dans les années 1970. Selon lui, « l’abondance d’informations s’accompagne d’une pénurie d’autre chose (…) Ce que l’information consomme est évident : elle consomme l’attention. Par conséquent, la richesse d’information crée une pauvreté d’attention et un besoin de répartir efficacement cette attention parmi la surabondance de sources d’information qui peuvent l’épuiser ». Dans son dernier livre How to Do Nothing: Resisting the Attention Economy (2019), l’artiste et professeure Jenny Odelle ajoute que l’attention est le « goulot d’étranglement de la pensée humaine ». Elle détermine ce que nous percevons dans notre environnement. Nous sommes ce à quoi nous prêtons attention.

Et si la solution était de commencer à lui résister grâce à la veille stratégique et les rencontres de synthèses?

La veille stratégique permet, entre autres, de mettre en lumière vos angles morts et de rassembler l’info-clé pour avoir un edge dans votre industrie. En d'autres termes, focuser sur l’info-clé sans se laisser distraire par l’infobésité.

Les rencontres de synthèses, quant à elles, permettent de cristalliser l’intelligence collective de votre équipe en créant un moment pour observer, discuter et faire du sens de l’information collectée dans le cadre de la veille stratégique. Les rencontres de synthèses permettent de rediriger l’attention des membres d’une équipe et de percevoir différemment l’information en écoutant les perspectives de chacun. En somme, ce type de rencontres permet de nous entraîner à améliorer notre acuité en reprenant le contrôle de notre attention sur ce qui compte vraiment.

Vous souhaitez mettre en place des rencontres de synthèses, voici quelques éléments à prendre en considération :

  • Dans le cadre de ce type de rencontres, on répond à 2 grandes questions :
    • Que savons-nous?
    • Que pensons-nous?
  • Dans un premier temps, le veilleur y présente les principales informations et conclusions provenant de la veille, ce qui permet de prendre le temps de bien comprendre la portée de l’information recueillie dans le cadre de la veille sur une période donnée (Que savons-nous).
  • Dans un deuxième temps, le veilleur pose des questions ouvertes au groupe afin de bien comprendre ce que signifie l’information pour les membres de l’équipe.
    • Quelques exemples de questions :
      • Si vous aviez à décrire en un mot ce que nous savons grâce à la veille stratégique, quel serait-il?
      • Quelles informations vous ont le plus frappés?
      • En quoi ces informations sont-elles importantes pour votre organisme et pour vous, dans votre travail?
  • Ces rencontres permettent aux décideurs de définir les axes et ou informations qui nécessitent une prise de décision.
  • Souvent, en préparation à ces rencontres, le veilleur présente un document résumant les principales informations, y fait des liens entre les informations provenant de divers articles et y apporte quelques recommandations.
  • La fréquence, la durée et le format de ces rencontres peuvent varier d’une entreprise à l’autre.
    • Selon notre expérience, elle se fait généralement aux 3 mois et est suivie d’une rencontre de prise de décisions stratégiques.

En conclusion, la veille stratégique et les rencontres de synthèses sont des atouts ou des prérequis pour résister à l’économie de l’attention. Elles nous permettent de reprendre le contrôle de notre attention sur ce qui compte vraiment et nous éclairent dans la prise de décisions stratégiques.

Partager ce billet