Retour au blog
Vos « clés » pour une veille stratégique augmentée

17 mai 2021 Vos « clés » pour une veille stratégique augmentée

Bon nombre d’entre vous consacrez du temps, de façon régulière ou ponctuelle à la réalisation d’une veille individuelle et informelle basée sur des infolettres et l’abonnement à des magazines spécialisées. Vous envisagez de passer à l’étape supérieure? Ce billet est pour vous!

Ce que vous y gagnerez :

  • Une économie de temps liée à la recherche et la surveillance;
  • Une information de meilleure qualité, plus stratégique et moins « grand public »;
  • Des informations qui mènent à un développement stratégique mesurable;
  • Une culture d’entreprise davantage engagée dans l’innovation et la prise d’initiatives.

Quels sont les 5 « clés » pour réussir :

1- Prioriser les enjeux faisant l’objet de veille

Bien que cette étape semble évidente, il est primordial de ne pas sous-estimer cette phase et de faire appel aux membres de l’équipe pour accorder davantage de valeur stratégique à votre veille. Vous suivez des tendances de marché? Les nouveaux produits des compétiteurs? Le cadre règlementaire? En contexte de surabondance d’informations, cela représente déjà beaucoup de sources à traiter. L’intelligence artificielle utilisée par des plates-formes peut aider à amenuiser les effets de cette surabondance, mais peut aussi nuire au veilleur en proposant des sources qui ne sont pas pertinentes.

2- Établir des indicateurs de performance ou KPI pour votre veille

Eh oui, même la veille peut faire l’objet d'évaluations de performance claires et quantifiables! Ici, il y a principalement deux catégories :

  • Le rendement de la portée de diffusion : c’est l’intérêt du groupe qui est sondé en lien avec votre veille. Taux d’ouverture, liens cliqués, temps passé sur le bulletin, nombre de lecteurs, etc… Cela est généralement plus pertinent pour les grandes organisations qui ont un lectorat important.
  • Le rendement qualitatif : le nombre d’opportunités trouvées, le nombre de nouvelles ayant suscité des gestes stratégiques et une appréciation subjective de l’exercice ne sont que quelques exemples.

3- Des sources spécifiques à valeur ajoutée

Cet aspect est probablement le plus important pour stimuler les actions dans votre organisation. Pour vous donner une longueur d’avance sur vos compétiteurs, il est important d’identifier des sources supplémentaires autre que les articles médias, les infolettres et les fameuses « Google alerts ». Les sources médias sont importantes mais elles ont le défaut d’être reçues par une masse de veilleurs et les Google alerts présentent le défaut d’être affichés selon vos types d’intérêts et nécessitent un partage suffisant ainsi qu’une source correctement référencée.  Ainsi, pour ces deux sources, vous ne trouverez probablement pas le « Edge » stratégique recherché.

Pour avoir un apport stratégique clair, il est judicieux d’avoir recours à des sources payantes intimement liées à vos champs de veille, à des magazines spécialisés et d'identifier des individus bien informés.

4- Des outils de veille performants

En fonction de vos besoins et de votre budget, des outils de veille simples et dotés d’interface permettant la création de tableaux de bord et de fonctionnalités collaboratives sont fortement recommandés. Nous avons observé des projets de veille qui sont tombés à l’eau parce que la diffusion d’informations était négligée et pas assez « parlante ». Pour adresser cet aspect de la veille, nous avons cartographié plus d’une centaine de plateformes et sommes en mesure de vous faire des recommandations en fonction de vos besoins.

La majorité des outils comptent également sur l’apport de l’intelligence artificielle pour identifier de nouvelles sources ou encore filtrer les masses d’informations que vous recevrez. Ces modules sont très intéressants mais peuvent présenter des défis et doivent être tout de même surveillés afin que cette intelligence rencontre bien vos objectifs.

5- Des collaborateurs et une activation en entreprise

Nous en parlons souvent en dernier car nous reprenons ici un processus linéaire, mais il est important dès le début du projet d’avoir identifié des collaborateurs et un mécanisme de mise en activation. C’est à cette étape que la veille devient un outil indispensable dans votre organisation.

Plusieurs unités d’affaires de votre organisation peuvent s’activer autour des résultats de veille. Que ce soit au niveau du marketing avec un positionnement adapté, un développement d’affaires avec une surveillance de la compétition ou encore une unité d’innovation qui suit les développements technologiques, surveille les brevets et le cadre réglementaire. Toutes ces unités pourront bénéficier de la veille dans le cadre de leurs rencontres stratégiques. Plus globalement, la veille peut servir pour renforcer votre culture d’organisation et la mobiliser davantage autour de l’innovation, des aspects de responsabilité sociale ou encore de marque employeur.

Partager ce billet