Retour au blog
La veille stratégique augmentée : ça veut dire quoi?

13 juillet 2021 La veille stratégique augmentée : ça veut dire quoi?

« Celui qui sait peu croit savoir alors que celui qui apprend prend sans cesse conscience qu’il est ignorant » (Luca Lefèvre, informaticien, France, Lille)

Cette citation illustre bien comment je me sens face à la veille. Plus j’apprends, plus je prends conscience des différentes perspectives, des nuances et surtout de la complexité de la veille.

Je me souviens, en 2008, lorsque j’ai commencé à m’intéresser à la veille, ma définition se résumait à :

  • Essayer d’entrevoir ce qui pourrait arriver;
  • Tenter d’interpréter l’évolution des choses;
  • Être proactive en restant à l’affût des tendances.

C’est d’ailleurs mon associé Guillaume qui a créé cette curiosité en moi. Je me souviens que c’est même la première formation sur laquelle Guillaume et moi avions collaboré. À cette époque, j’avais déjà cette vision que la veille stratégique c’était LA chose pour toute organisation puisqu'elle permet de :

  • Prendre des décisions stratégiques;
  • Maintenir un avantage compétitif;
  • S’adapter au changement;
  • Mettre à jour ses connaissances;
  • Créer des opportunités;
  • Réduire les risques;
  • Établir une vision.

Chez Phar, cette vision s’est transformée en veille stratégique augmentée et se définit par :

  • Des signaux faibles via les veilles électroniques et humaines
  • La contextualisation afin d’expliquer aux lecteurs d’un bulletin de veille pourquoi une information a retenu l’attention et nécessite une action. Par exemple, faire appel à des experts curateurs dans un domaine spécifique serait essentiel car cela permet souvent de mieux comprendre l’information et par la suite prendre de meilleures décisions.
  • L’intégration de sources spécifiques, l’identification et le suivi de communautés d’intérêt afin de capter des informations clés avant qu’elles ne deviennent tendance.

« Quand on épouse une tendance, il est déjà trop tard » (Rob Salmon, L’Oréal)

  • La diffusion d’informations et de la collaboration des membres des équipes des organisations en utilisant des outils collaboratifs et des principes de l’intelligence collective.
  • Des indicateurs de rendement pour s’assurer que les informations transmises au sein des organisations sont toujours stratégiques et pertinentes pour la prise de décisions.

À travers le temps, ma définition a bien évolué. Faire de la veille stratégique ne consiste pas à savoir ce que tout le monde sait, mais à se positionner comme les éclaireurs, à chercher à déceler l’inattendu, à deviner l’imprévisible… à anticiper!

Partager ce billet