Retour au blog
Faire une veille offensive plutôt que défensive à l’aide des signaux faibles

07 septembre 2021 Faire une veille offensive plutôt que défensive à l’aide des signaux faibles

Lorsque l’on parle de veille stratégique, on entend souvent l'expression «signaux faibles».

Pourquoi est-ce si important? Principalement pour deux raisons :

1- Vous l’aurez deviné, les signaux faibles signifient des informations qui ne sont pas encore captées par un large public, notamment vos compétiteurs. Certains signaux faibles peuvent dénicher des balbutiements de tendances de marché ou encore d'innovations de ruptures à venir. Certains signaux faibles peuvent prendre plusieurs mois à gagner en force, mais dans certains cas, cela ne prendra que quelques jours.

Par exemple, une information sur un média tel le journal Les Affaires a une valeur stratégique faible car tout le Québec y a accès. Par contre, un signal faible provenant de fil Twitter d’un laboratoire scientifique européen en lien avec vos applications peut cependant représenter une information stratégique de haute valeur.

«Plusieurs de nos clients font une veille sur leur chaîne d’approvisionnement, le signal faible a une valeur stratégique importante pour identifier les ruptures possibles et les hausses de prix potentielles».

2- La capture de signaux faibles peut vous permettre de vous positionner DEVANT vos concurrents, surtout si vous avez une stratégie de positionnement sur les médias sociaux. En effet, l’espace disponible pour vous démarquer de vos concurrents sur les médias sociaux étant de plus en plus étroit, il est très payant pour augmenter votre niveau d’engagement (partages, commentaires, clics) d’être au courant des moindres tendances pour rebondir et y positionner vos aspects distinctifs.

«Le signal faible est donc une information fragmentaire, rapidement obsolète et largement anticipative, qui permettrait à l’entreprise qui l’identifie de prédire les futures grandes transformations de son environnement économique». Igor Ansoff , Managing Strategic Surprise by Response to Weak Signal (1975)

Comment en faire un point fort de votre veille?

Si le succès d’une veille repose sur le fait de donner la bonne information, à la bonne personne, au bon moment pour prendre la bonne décision, comment fait t-on pour faire ressortir un signal faible?

Tout d’abord, votre surveillance devrait être confiée à un veilleur aguerri à l’interne, initié au secteur ou jumelé avec un analyste (comme le modèle PHAR).

Ensuite, il est important de pouvoir contextualiser cette information par un croisement de sources, des entrevues dirigées avec des experts ou encore de la curation spécialisée. Cette phase est généralement très riche en informations et en discussions!

Quid de l’intelligence artificielle?

Dans le cas de l’intelligence artificielle, les plateformes peuvent effectuer des croisements concordants afin de proposer des sources ou des articles suivant un certain apprentissage de vos désirs ou aversions. Cependant, l’outil a la qualité de ses défauts : il peut devenir tellement performant qu’il peut vous placer dans une «boîte noire» et ne vous proposer que ce que vous avez l’habitude de chercher. L’intelligence humaine est donc toujours d’actualité!

Pourquoi les Google Alerts ne sont pas vraiment des signaux faibles?

Comme ce type d’alertes requiert une information qui est correctement référencée, déjà partagée à maintes reprises et présentée selon votre profil d’utilisateur, ce type de signal ne donne droit qu’à une mince fraction des signaux faibles du lot disponibles ou représentent les signaux les moins faibles du lot.

L’autre problématique vient du fait de l’emploi de la sémantique pour la réalisation des alertes. Dans certaines industries moins traditionnelles, la sémantique employée entourant une innovation ou une tendance n’est peut-être pas conforme à celle que vous cherchez. Dans les industries plus créatives ou très technologiques, cela peut devenir très difficile d’obtenir des alertes de qualité correspondant à une valeur stratégique élevée.

Finalement, à moins d’écrire ou lire plusieurs langues, ces alertes ne seront pas liées efficacement par des correspondances langagières. Vous n’aurez donc accès qu’à des articles dans la langue choisie et vous manquerez tout le reste des autres contenus (mandarin, allemand, etc.).

Partager ce billet